Notre démarche

Les collaborateurs sociaux accompagnent les bénéficiaires en s’appuyant sur différentes approches théoriques. Ils s’en inspirent pour l’élaboration des projets individualisés, pour leurs pratiques au quotidien et leurs réflexions.

Projet pédago-éducatif individualisé (PPEI)

Les professionnels accompagnent les enfants sur la base d’un projet pédago-éducatif qui tient compte de son individualité, de ses besoins et du contexte. Cette feuille de route collective définit un objectif général qui sera travaillé dans chacun des moments de prise en charge, en thérapie ou en classe. L’objectif est défini par tous les membres du réseau : l’éducateur-enseignant titulaire d’une classe et les thérapeutes qui interviennent auprès de l’enfant ainsi que les parents. Ces derniers participent au PPEI de leur enfant et le cosignent. Il est repris tous les six mois. 

Projet d’Accompagnement Individualisé (PAI)

Toutes les activités proposées visent à élargir davantage l’autonomie sociale, professionnelle et humaine de la personne en situation de handicap. Pour atteindre cet objectif, les professionnels élaborent un Projet d’Accompagnement Individualisé en partenariat avec la personne concernée et ses représentants légaux. Ils mettent l’accent sur les atouts, les compétences et le potentiel de la personne.

Processus de production du handicap (PPH)

Ce modèle positif ne place pas la responsabilité du handicap sur la personne elle-même. Il s’inscrit dans une dynamique de changement. Il part de l’idée que l’environnement social, professionnel, économique ou autre peut être un facilitateur ou un obstacle pour accéder à une activité courante ou à un rôle social (ce que l’on appelle habitudes de vie dans la démarche PPEI). Il peut être adapté pour que la personne en situation de handicap puisse y trouver sa place. 

Pour mettre en place le projet de vie d’un bénéficiaire, les professionnels des Perce-Neige font une évaluation du potentiel de la personne ainsi qu’une évaluation de l’environnement. Ils peuvent donner les moyens à la personne d’augmenter ses aptitudes, mais ils peuvent aussi agir sur l’environnement en le modifiant, par exemple en améliorant l’accessibilité d’un lieu, en diminuant les préjugés, en augmentant les aides et les ressources. L’accès à une habitude de vie pour un bénéficiaire est donc défini par la conjonction entre la déficience d’une personne en situation de handicap et les exigences de l’environnement social, professionnel, etc. 

Valorisation des Rôles Sociaux (VRS)

L’idée de la VRS est de permettre à la personne en situation de handicap de participer pleinement à la vie de la cité. Si son intégration est réussie, elle a une meilleure perception d’elle-même et est mieux perçue par les autres. Des atouts essentiels pour qu’elle soit incluse et acceptée. 

Le principe VRS est en quelque sorte la colonne vertébrale de l’accompagnement des bénéficiaires des Perce-Neige. Concrètement, les travailleurs sociaux proposent aux personnes en situation de handicap des conditions de vie qui se rapprochent autant que possible de celles de la population en général. Ils leur offrent les moyens de vivre des expériences sociales normalisées et des comportements valorisés par la société. Les bénéficiaires développent ainsi leurs compétences et leur autonomie, acquièrent un rôle reconnu et élargissent leurs relations sociales.